Capacité physique de l’enfant présentant un syndrome d’apnée du sommeil léger

Résumé

Introduction

Les apnées du sommeil chez l’enfant sont associées à une diminution de l’activité physique avec un impact sur la capacité physique qui reste peu décrit. L’objectif de cette étude était de mesurer la capacité physique d’enfants présentant des évènements respiratoires obstructifs au cours du sommeil afin d’estimer la pertinence d’un réentraînement.

Méthodes

Douze jeunes patients symptomatiques appariés à 11 volontaires sains constituaient l’échantillon étudié (âge : 13 ± 0,5 ans). L’évaluation en laboratoire comprenait un questionnaire d’activité physique, une polysomnographie, une épreuve d’effort et un test force-vitesse.

Résultats

Les évènements respiratoires obstructifs au cours du sommeil étaient plus fréquents dans le groupe patient (index horaire des évènements respiratoires : 4,6 ± 4,7 vs 0,8 ± 0,6 ; p = 0,02). Le groupe patient avait une VO2max diminuée (32,0 ± 9,9 vs 42,3 ± 5,7 mL.kg−1.min−1 ; p = 0,007) et une puissance anaérobie maximale plus faible (8,6 ± 3,4 vs 11,8 ± 1,9 W.kg−1p = 0,009). La VO2max des patients était uniquement corrélée à l’activité physique hebdomadaire (p = 0,005).

Conclusion

Le ronflement et l’apnée du sommeil peuvent être associés chez l’enfant à une diminution significative de la capacité physique aéro-anaérobie en lien avec une hypoactivité. Une réhabilitation par l’exercice pourrait être bénéfique.

Summary

Introduction

While the association between sleep-disordered breathing (SDB) and low physical activity has been reported in children, little information is available on the impact of SDB on exercise capacity. The aim of this study was to assess exercise capacity in children with SDB in order to estimate the relevance of exercise training intervention.

Methods

Twelve young patients with suspected SDB matched with 11 presumably healthy subjects of same age range (aged 13 ± 0.5 yr) were investigated. Both groups underwent physical activity assessment, full night polysomnography, incremental and all-out exercise tests.

Results

The respiratory disturbance index was higher in the patient group (4.6 ± 4.7 vs 0.8 ± 0.6; P = 0.02). Children with SDB had lower VO2max (32.0 ± 9.9 vs 42.3 ± 5.7 mL.kg−1.min−1P = 0.007) and lower peak power (8.6 ± 3.4 vs 11.8 ± 1.9 W.kg−1P = 0.009). A significant correlation between VO2max and weekly physical activity only was found in the SDB group (P = 0.005).

Conclusion

Mild SDB may be associated with impairment of both aerobic and anaerobic exercise capacity in children, related to poor physical activity. Exercise training could bring clinical benefit in this population.

Mots clés

Enfant
Syndrome d’apnées obstructives du sommeil
SAOS
Aptitude physique
Épreuve d’effort

Keywords

Children
Sleep apnea
Obstructive
Sleep apnea syndrome
Exercise test
Physical fitness

Autor / Fonte:J Ricard, H Vlachos, M-E Dumas, J-P Praud, F-P Counil Revue des Maladies Respiratoires 2018 August 11
Link: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0761842518301864?via%3Dihub